La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin.

* Si le cristallin est parfaitement clair, si le patient a moins de 60 ans, la chirurgie au laser est plus particulièrement indiquée. Le résultat de la chirurgie au laser dure une dizaine d’années, le patient pourra ensuite être opéré de son cristallin. La chirurgie dure environ 20 minutes. La récupération est rapide. Le patient peut reprendre ses activités professionnelles dès le lendemain et très rapidement ses activités sportives. La chirurgie est une grande efficacité puisque les patients peuvent se passer d’une correction optique pour 90 % de leurs activités.

* Si le patient a plus de 60 ou surtout 65 ans l’indication d’un implant intraoculaire peut être posée, que le cristallin soit clair ou à fortiori qu’il y ait un début de cataracte. La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin.

* Si le cristallin est parfaitement clair, si le patient a moins de 60 ans, la chirurgie au laser est plus particulièrement indiquée. Le résultat de la chirurgie au laser dure une dizaine d’années, le patient pourra ensuite être opéré de son cristallin. La chirurgie dure environ 20 minutes. La récupération est rapide. Le patient peut reprendre ses activités professionnelles dès le lendemain et très rapidement ses activités sportives. La chirurgie est une grande efficacité puisque les patients peuvent se passer d’une correction optique pour 90 % de leurs activités.

* Si le patient a plus de 60 ou surtout 65 ans l’indication d’un implant intraoculaire peut être posée, que le cristallin soit clair ou à fortiori qu’il y ait un début de cataracte. La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats.

« La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin. »

La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin.

* Si le cristallin est parfaitement clair, si le patient a moins de 60 ans, la chirurgie au laser est plus particulièrement indiquée. Le résultat de la chirurgie au laser dure une dizaine d’années, le patient pourra ensuite être opéré de son cristallin. La chirurgie dure environ 20 minutes. La récupération est rapide. Le patient peut reprendre ses activités professionnelles dès le lendemain et très rapidement ses activités sportives. La chirurgie est une grande efficacité puisque les patients peuvent se passer d’une correction optique pour 90 % de leurs activités.

* Si le patient a plus de 60 ou surtout 65 ans l’indication d’un implant intraoculaire peut être posée, que le cristallin soit clair ou à fortiori qu’il y ait un début de cataracte. La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin.

* Si le cristallin est parfaitement clair, si le patient a moins de 60 ans, la chirurgie au laser est plus particulièrement indiquée. Le résultat de la chirurgie au laser dure une dizaine d’années, le patient pourra ensuite être opéré de son cristallin. La chirurgie dure environ 20 minutes. La récupération est rapide. Le patient peut reprendre ses activités professionnelles dès le lendemain et très rapidement ses activités sportives. La chirurgie est une grande efficacité puisque les patients peuvent se passer d’une correction optique pour 90 % de leurs activités.

* Si le patient a plus de 60 ou surtout 65 ans l’indication d’un implant intraoculaire peut être posée, que le cristallin soit clair ou à fortiori qu’il y ait un début de cataracte. La chirurgie au laser et les implants intraoculaires donnent à peu près les mêmes résultats. L’indication dépend de l’âge du patient, de son défaut de vision et bien évidemment de l’état de son cristallin.

* Si le cristallin est parfaitement clair, si le patient a moins de 60 ans, la chirurgie au laser est plus particulièrement indiquée. Le résultat de la chirurgie au laser dure une dizaine d’années, le patient pourra ensuite être opéré de son cristallin. La chirurgie dure environ 20 minutes. La récupération est rapide. Le patient peut reprendre ses activités professionnelles dès le lendemain et très rapidement ses activités sportives. La chirurgie est une grande efficacité puisque les patients peuvent se passer d’une correction optique pour 90 % de leurs activités.

* Si le patient a plus de 60 ou surtout 65 ans l’indication d’un implant intraoculaire peut être posée, que le cristallin soit clair ou à fortiori qu’il y ait un début de cataracte. L’implant estégalement très performant et le patient sera affranchi de sa correction pour 90 % de ses activités.

La différence entre les deux techniques réside dans le fait que, contrairement à celle du cristallin avec implants, la chirurgie au laser n’est pas définitive. Le patient devra plus tard éventuellement se faire ré-opérer ou se faire opérer de sa cataracte. Cependant, il n’est pas possible de faire une chirurgie intraoculaire aux patients trop jeunes car il existe un risque rétinien trop important. Ce risque rétinien diminue avec l’âge. Il faut donc attendre qu’il soit très faible pour se permettre de retirer le cristallin.

ÊTES-VOUS 40 OU PLUS?

NOTRE SPÉCIALITÉ: PERMETTRE AUX PATIENTS DE TOUS ÂGES DE LIRE À NOUVEAU SANS CORRECTION OPTIQUE

POUR EN SAVOIR PLUS >

A propos de l’auteur

Docteur Catherine Albou-Ganem
Chirurgien Ophtalmologiste

Je suis le Docteur Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste , fille d’un ancien patron ophtalmologiste et chef de Service à la Fondation Rothschild. J’ai une passion pour l’œil et la vision depuis ma plus tendre enfance. Ce fut d’ailleurs le sujet de mon premier exposé à l’école.

Aujourd’hui, je partage mon activité de chirurgie réfractive entre l’hôpital et le secteur privé.

Je suis fière d’avoir contribué au développement des nouvelles techniques de chirurgie réfractive par laser qui permettent de corriger les défauts de vision avec des résultats précis, efficaces et sûrs lorsque les indications sont bien respectées.