Les complications avec le traitement de la presbytie sont-elles fréquentes ?

Il n’y a quasiment pas de complications en chirurgie réfractive au laser. Le risque essentiel est réfractif c’est-à-dire que le résultat visé n’est pas exactement obtenu. Mais il est possible d’améliorer le résultat final en ajoutant quelques impacts de laser entre un et trois mois après le premier geste chirurgical.

Il faut savoir également que si la correction n’est pas totalement obtenue que ce soit après une chirurgie au laser ou avec les implants, l’amétropie résiduelle peut être corrigée par une paire de lunettes qui sera de faible puissance et occasionnelle , sous forme de lunettes de repos, de confort.

“Le taux de complications de la chirurgie réfractive au laser est donc quasiment nul.” Les aléas sont surtout réfractifs donc le plus souvent améliorables dans un deuxième temps opératoires.

En cas de chirurgie intraoculaire, le risque est aussi extrêmement faible. Il est également réfractif et peut être également améliorable par un complément au laser ou avec un autre implant.

ARE YOU 40 OR OVER?

WE SPECIALISE IN HELPING PEOPLE OF EVERY AGE
READ AGAIN WITHOUT GLASSES

LEARN MORE >

About the author

Doctor Catherine Albou-Ganem
Consultant Ophthalmic Surgeon 

I am Catherine Albou-Ganem and I am an ophthalmic surgeon brought up in a family of ophthalmologists. I had a passion for ‘the eye’ and ‘the vision’ from my childhood. This was the subject of my first presentation at school.

Today, I share my refractive surgery activity between the hospital and the private sector.

I am proud to have contributed to the development of new laser refractive surgery techniques that can correct vision defects with accurate, effective and safe results when respecting the indications.