PKR

La PKR donne les mêmes résultats que LASIK, avec une plage de compatibilité plus étendue

Êtes vous éligible?
PRENDRE RV

La PKR en quelques mots

  • La cornée est le hublot transparent situé en avant de l’œil.
  • Son épaisseur varie entre 450 et 600 microns (un cheveu humain a un diamètre d’environ 50 microns)
  • Plus la cornée est « bombée » plus sa puissance dioptrique est importante et inversement.
  • De ce fait, l’augmentation de courbure de la cornée corrige l’hypermétropie et son aplatissement la myopie.
  • C’est à partir de ces principes que José Barraquer, dans les années soixante, a théorisé et développé la chirurgie réfractive de la cornée à partir de laquelle les ophtalmologues modernes ont dérivé la PKR
  • Le terme PKR est l’abréviation de « Kératectomie photo-réfractive » – kératectomie qui signifie retirer une partie de la cornée.
  • Les ophtalmologistes pratiquent la PKR depuis 1978.
  • La PKR peut corriger la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie (lorsqu’elle est utilisée avec PRESBYLASIK)
  • La PKR est une procédure pratiquement indolore pratiquée sous anesthésie par simple instillation de gouttes oculaires.
  • La récupération visuelle typique usuelle PKR est de 7 jours.

Photo Kératectomie Réfractive (PKR) – Introduction

La PKR consiste à utiliser le laser Excimer pour remodeler la surface de la cornée afin d’en modifier le rayon de courbure et donc la puissance. Dans PKR, ou « Photo Keratectomy Refractive » (kératectomie signifie le retrait d’une partie de la cornée), nous appliquons le laser après avoir enlevé l’épithélium (couche très supérieure) de la cornée.

L’intervention est rapide, elle dure moins d’une demi-heure pour les 2 yeux. Elle se fait sous anesthésie locale de surface par instillation de collyre. La PKR est indolore. Il n’est pas nécessaire de venir à jeun pour ce type d’anesthésie et d’intervention.

À quelle situation s’adresse la Photo Kératectomie Réfractive (PKR)?

La PKR est le plus souvent proposée lorsqu’il existe une contre-indication à la chirurgie réfractive cornéenne intrastromale ( LASIK, SMILE). Les contre-indications sont le plus souvent liées à la morphologie de la cornée : cornée fine, kératocône fruste

PROFITEZ DE LA VIE SANS LENTILLES OU LUNETTES

CONTACTEZ-NOUS POUR SAVOIR SI VOUS ÊTES ÉLIGIBLES À LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER

POUR EN SAVOIR PLUS >

Comment savoir si la PKR est indiquée dans votre cas?

La chirurgie réfractive s’adresse à tous les patients amétropes (myopes, hypermétropes, astigmates, presbytes) qui sont très bien corrigés par des lunettes ou des lentilles de contact mais qui souhaitent se passer d’accessoires optiques pour voir net.

La chirurgie réfractive est une chirurgie facultative de convenance. Elle ne s’adresse qu’à des patients parfaitement informés et motivés. La décision est personnelle et les motivations variables: confort, sport, esthétique ou professionnelle.

La PKR permet de corriger les amétropies faibles et moyennes à condition qu’il n’existe pas de contre-indication. Celles-ci seront détectées au cours du bilan préopératoire.

Faite le premier pas vers une meilleure vision

Découvrez si vous êtes éligibles à la chirurgie réfractive au laser

Êtes vous éligible?

La PKR – plus en détail

L’opération se déroule en 2 temps:

Temps 1: Pelage ou dissection de l’épithélium

Ce temps est réalisé à l’alcool, à l’aide d’un scarificateur, d’une brosse, et depuis peu au laser excimer dans la TransPKR. Il dure quelques secondes et est indolore.

Temps 2 : Remodelage de la cornée

Le deuxième temps est réfractif et correspond au remodelage de la cornée (ou photoablation) au laser excimer. Ce remodelage est également totalement indolore mais peut provoquer une odeur particulière due à l’évaporation du tissu cornéen. La durée dépend du degré de l’amétropie à corriger mais la photoablation n’excède pas 1 minute.

Tout au long du traitement au laser, vous fixerez un repère lumineux. Cependant si vous perdez la fixation, un dispositif de sécurité d’asservissement du faisceau laser (eye-tracker) entre en action et va suivre les mouvements du globe oculaire ou interrompre le traitement si la déviation est trop importante.

Une lentille de contact jouant le rôle de pansement est parfois posée en fin d’intervention. Elle doit être portée nuit et jour jusqu’à ce que la douleur s’atténue.

Les collyres cicatrisants permettent aujourd’hui de s’affranchir de la lentille.

Suites opératoires

Une fois la procédure terminée, vous aurez une vision floue pendant quelques heures, mais vous pourrez vous déplacer sans difficulté. Des lunettes protectrices vous seront fournies, nous vous recommandons de les porter jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus aucune gêne.

Votre séjour à la clinique ne dépassera pas 1 heure. Vous pouvez rentrer chez vous en voiture privée ou en taxi, mais vous ne pouvez pas conduire en raison du brouillard visuel. Il est préférable mais pas nécessaire de quitter la clinique accompagné.

Une heure après la procédure, une gêne oculaire avec sensation de « sable dans les yeux », accompagnée d’un larmoiement plus ou moins abondant et d’un éblouissement à la lumière, apparaît.

Cette sensation dure environ trois jours mais est surtout marquée les 24 premières heures. Pendant cette période, il est préférable de fermer les yeux et d’éviter la lumière. Ouvrir et cligner des yeux est cependant autorisé.

Vous pouvez reprendre le travail après 4 à 5 jours si vous ne travaillez pas dans un environnement poussiéreux. Votre vision peut être floue pendant une semaine, mais se stabilise au bout d’un mois minimum. Le résultat définitif étant obtenu à partir du 2ème mois. Pendant cette période, votre vision de près peut être temporairement perturbée.

Le travail sur écran ne pose pas de problème particulier et vous êtes autorisé à l’effectuer.

Les arrêts de travail ne sont pas possibles pour cette opération car le gouvernement considère qu’il s’agit d’une opération de confort qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Une consultation postopératoire est nécessaire dans les jours qui suivent la chirurgie.

Récupération visuelle après cicatrisation

La chirurgie de la myopie, de l’astigmatisme, de la presbytie et de l’hypermétropie au moyen du laser Excimer est précise, efficace et sûre. 98% des patients peuvent mener une vie sans lunettes après la procédure. La vision postopératoire est généralement comparable à la vision corrigée préopératoire avec des lunettes ou des lentilles de contact.

Le degré de satisfaction des patients opérés est proche de 100%. Naturellement, votre bonheur dépendra de la qualité de l’intervention chirurgicale et de l’expertise du chirurgien.

Précautions postopératoires

  • Ne vous frottez pas les yeux
  • Si une lentille a été posée en fin d’intervention ne la retirez pas avant 3 jours sauf si nous vous le conseillons
  • En cas de larmoiement, qui peut être fréquent dans la période postopératoire immédiate, essuyez votre œil avec une compresse propre, sans toucher l’œil
  • Portez les protections oculaires que nous fournissons trois nuits après la procédure
  • Commencez les gouttes oculaires le jour de la procédure selon la prescription que nous vous donnons et pour la durée et les doses que nous vous prescrivons
  • En postopératoire, si vous ressentez une douleur oculaire, voire un inconfort, prenez immédiatement un médicament relaxant ou un analgésique. Si les symptômes réapparaissent, consultez-nous rapidement
  • Ne prenez aucune décision importante sous l’influence d’un tranquillisant
  • Se doucher et se laver les cheveux sont possibles le lendemain de l’opération à condition de prendre les précautions nécessaires pour ne pas se frotter les yeux
  • La reprise du travail peut se faire après 5 à 6 jours mais la vision peut être encore floue
  • Vous pourrez reprendre tous les sports après 8 jours
  • N’oubliez pas d’assister aux rendez-vous de suivi
  • Si une correction complémentaire de repos est nécessaire, la prescription ne pourra être faite qu’àprès la cicatrisation qui demande au minimum 2 mois. Dans l’intervalle il est possible de prescrire des verres provisoires si besoin
  • N’oubliez pas de modifier les détails du permis de conduire
  • Dites à votre ophtalmologiste traitant que vous avez été opéré
  • Faites-vous surveiller annuellement par un ophtalmologiste

DERNIÈRES APPARAISSANCES MÉDIATIQUES

Vivez sans les inconvénients des lentilles ou des lunettes

Appelez-nous pour savoir si vous êtes éligible à la chirurgie réfractive (laser ou implants)

POUR EN SAVOIR PLUS >

FAQs

Quelle est l’efficacité de la PKR?

L’efficacité correspond à l’obtention d’une acuité visuelle sans correction entre 5/10 et 10/10. 80% des patients ont une acuité visuelle égale à 10/10 sans correction, toutes amétropies confondues.

Quelle est la prévisibilité de la PKR ?

La prévisibilité correspond à l’obtention d’une correction égale à la correction recherchée. La procédure laser dépasse la prévisibilité de 95%.

Quel est le degré de sécurité de la PKR ?

La sécurité est le taux de complications. 

Le taux de risques et de complications en chirurgie oculaire au laser est inférieur à 1%. Nous constatons une qualité de vision satisfaisante dans plus de 98% des cas. Ceci ne signifie pas l’obtention d’une acuité de 10/10e dans tous les cas car de nombreux paramètres individuels peuvent intervenir.

Les résultats de la PKR sont définitifs et stables dans le temps.

L’acuité visuelle sans correction est le plus souvent comparable à celle mesurée avec correction par verres ou par lentille avant l’intervention.

Parfois cependant une correction complémentaire de faible puissance par verres ou par lentille, peut être nécessaire après l’intervention, notamment pour des tâches visuelles difficiles, comme la conduite de nuit, ou la lecture de petits caractères.

C’est aussi le cas si une sous correction volontaire est prévue notamment chez les patients presbytes myopes chez qui il est préférable de sous-corriger l’œil dominé pour ne pas pénaliser la vision de près.

Quels sont les suites opératoires  de la PKR ?

Certains inconvénients postopératoires immédiats suivent une chirurgie oculaire au laser:

  • La sensation de sable dans les yeux, le larmoiement et l’incapacité à garder les yeux ouverts durent environ 3 à 4 jours.
  • La gêne liée à la lecture dure de quelques heures à quelques jours.

Certains effets secondaires sont courants mais non systématiques. Ces effets secondaires disparaissent généralement après six mois:

  • La diminution de la sensibilité aux contrastes, marquée par la difficulté d’adaptation plus grande lors du passage de la clarté à la pénombre.
  • L’opalescence de la cornée (haze) dans l’aire de la photoablation. Ce trouble est habituel et n’affecte le plus souvent pas l’acuité visuelle. Ce « haze » visible à l’examen de la cornée disparaît entre le 3ème et le 6ème mois.
  • Les patients ressentent généralement la sensation d’avoir des lunettes sales au cours du premier mois postopératoire. 
  • Certains patients sont éblouis par des halos  en particulier autour des phares de voiture. Cette gêne s’estompe le plus souvent avec le temps.
  • La sécheresse oculaire est fréquente de 3 à 6 mois après l’opération. Nous pouvons la soulager avec des collyres lurifiants. Elle est exceptionnelement invalidante.

TÉMOIGNAGES

« Le jour de l’intervention, je n’ai ressenti aucune gêne et aucune douleur. Après 2 h de repos j’ai pu reprendre mes activités tout à fait normalement. Deux jours après l’intervention il ne subsiste aucune gêne. Je tenais également à insister sur le fait que, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une intervention réservée aux personnes jeunes. J’ai 59 ans et c’est une totale réussite. »

L.B.

« Le Docteur Albou-Ganem m’a opéré de la presbytie il y a un an, et je suis très heureux du résultat, plus besoin de lunettes pour lire, même ma vue de loin est bonne. C’est un vrai soulagement pour moi, car j’ai hésité pendant un moment avant de sauter le pas, difficile de prendre une telle décision. »

C.T.

« Après une opération rapide et sans douleur j’ai quasiment immédiatement remarqué une nette amélioration de ma vue de près et de loin. Au fil des semaines cela n’a fait que se confirmer et je n’ai jamais reporté mes lunettes depuis! Je ressens une telle liberté dans ma vie de tous les jours ainsi qu’une impression d’avoir rajeuni que je recommande à toute personne de le faire sans hésitation si cela leur est possible! »

V.S.

« Docteur Catherine Albou-Ganem l’a immédiatement dissipée. Contact et confiance se sont installés immédiatement. Ses explications ont été claires, précises et je peux dire que le Jour J de l’opération, j’y suis allée les yeux fermés! Pour les ouvrir quelques heures plus tard avec la vue parfaite d’une femme de 30 ans! »

M.A.

« L’opération a été un franc succès. J’ai maintenant 10/10e, sachant qu’auparavant j’avais une assez forte myopie (-5 et et -4,5) et un léger astigmatisme. »

R.B.

« Vous m’avez opérée il y a maintenant plus de deux ans. A part pour conduire et regarder la télévision, et encore… je n’ai plus besoin de lunettes, moi qui n’ai jamais rien vu… Il m’a fallu plusieurs mois pour que ma vue s’adapte. Je tenais donc à vous remercier de cette opération qui a changé ma vie! Plus d’ulcères douloureux dus aux lentilles et la possibilité d’ouvrir les yeux sous l’eau et d’admirer les jolis poissons! »

F. LB.

Etes-vous éligibles à la chirurgie réfractive au laser?

Faites les examens pour voir si vous pouvez vous débarrasser de vos lentilles ou de vos verres correcteurs

POUR EN SAVOIR PLUS >
ACCRÉDITATIONS ET ADHÉSIONS

Nous sommes heureux d’être associés aux organisations et Sociétés Savantes suivantes

Demander un rappel téléphonique