Myopie

Trouble réfractif qui rend difficile la vision des objets de loin

Êtes vous éligible?
PRENDRE RV

La myopie en quelques mots

  • La myopie est un défaut de vision lié à un œil trop long
  • Il est le plus souvent corrigé avec des lunettes ou des lentilles
  • La chirurgie réfractive corrige efficacement, de manière définitive et en toute sécurité la myopie jusqu’à 8 ou 10 Dioptries
  • La myopie peut être corrigée par LASIK, PKR ou SMILE

Etes-vous éligibles à la chirurgie réfractive au laser?

Faites les examens pour voir si vous pouvez vous débarrasser de vos lentilles ou vos verres correcteurs

POUR EN SAVOIR PLUS >

Introduction 

L’œil myope est trop long, avec parfois une cornée trop courbée. Ensemble, la longueur des yeux et la forme de la cornée se comportent comme un système trop convergent.

Les images au loin se projettent en avant de la rétine et sont vues floues. Par contre la vision de près est est vue nette sans effort. Affectant environ un tiers des adultes en Europe et en Amérique du Nord, la myopie est le défaut visuel le plus répandu, et sa prévalence ne cesse d’augmenter.

Elle apparaît généralement à l’âge scolaire (dans l’enfance ou l’adolescence) et elle évolue jusqu’au début de l’âge adulte, où elle a tendance à se stabiliser. Certaines myopies fortes, appelées myopies « maladies », peuvent évoluer toute la vie.

Symptômes de la myopie et impacts sur la qualité de vie

Le myope voit net de près, et toujours flou au delà d’une certaine distance. Cette distance, au delà de laquelle les objets observés deviennent « flous », permet de quantifier le degré de myopie, qui s’exprime habituellement en dioptries (D).

Plus cette distance est proche plus la myopie est forte. Il suffit cependant d’être myope de plus de 1 dioptrie pour voir flou à plus de 2 mètres et ne pas avoir le droit de conduire.

Qu’est-ce que le LASIK? Qu’est-ce que la monovision?

AVANT ET APRÈS

Myopie, avant traitementMyopie, après traitement

PROFITEZ DE LA VIE SANS LENTILLES OU LUNETTES

CONTACTEZ-NOUS POUR SAVOIR SI VOUS ÊTES ÉLIGIBLES À LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE AU LASER

POUR EN SAVOIR PLUS >

Emmétropie, amétropie, réfraction, presbytie

L’ œil emmétrope a une vision normale sans correction optique. Il s’agit d’un œil dont les qualités anatomiques permettent à l’image d’un objet fixé de se former directement sur la rétine. Seul 14 % des Français sont emmétropes.

Un œil dont les qualités anatomiques sont non-conformes est dit amétrope. L’image d’un objet ne se forme pas sur la rétine.

Les différentes amétropies sont la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme. Leur importance est déterminée par pouvoir réfractif de l’œil. C’est-à-dire la nature et la puissance de la correction optique qui permet à l’image d’un objet de se former sur la rétine d’un œil amétrope.

L’analyse de la vision, mesurée en dixièmes, et de la correction optique mesurée en dioptries, négatives pour les amétropies myopiques et positives pour les amétropies hypermétropiques est appelée la réfraction.

Faite le premier pas vers une meilleure vision

Découvrez si vous êtes éligibles à la chirurgie réfractive au laser

POUR EN SAVOIR PLUS >

Les causes de la myopie

  • La myopie est liée à l’allongement progressif de la longueur du globe oculaire. Elle est de plus en plus fréquente pour des raisons génétiques et environnementales. Actuellement 30% de la population Européenne est myope, mais cette prévalence atteint 90% en Asie où l’on parle d’épidémie. Actuellement 90% des étudiants en médecine taïwanais sont myopes.
  • La génétique n’explique que 10% des variations réfractives. Plus de 100 gènes sont responsables de la myopie mais on ne sait lesquels sont décisifs. Cependant la présence de la myopie chez l’un des parents multiplierait par 2 le risque pour un enfant d’être myope. Quand les deux parents sont myopes, le risque est 8 fois plus grand.
  • La lecture à une distance trop proche serait un facteur favorisant du fait de l’accommodation et de l’action des muscles oculomoteurs sur la paroi sclérale qui augmenteraient la pression intraoculaire elle-même responsable d’une distension du globe oculaire.
  • Les Facteurs environnementaux semblent prépondérants:
    • L’exposition à la lumière bleue du jour (lumière bleue) protège de la myopie par la sécrétion de dopamine qu’ elle induit au niveau de la rétine, la dopamine ayant un effet inhibiteur sur la croissance oculaire qui maintient la forme ronde de l’œil . La privation de lumière bleue entraîne un allongement de l’œil et donc une myopie.
    • En Australie qui est un pays très éduqué où les enfants lisent beaucoup, très peu sont myopes car ils passent beaucoup de temps en extérieur contrairement aux petits Asiatiques:
    • Si 1 enfant de 2 parents myopes, aura 3 fois plus de risque de devenir myope s’il passe peu de temps à l’extérieur par rapport à un enfant qui passe au moins 2 heures par jour dehors.

Intensité lumineuse et  longueur d’onde en cause

Les humains ne voient que trois couleurs: le rouge, le bleu et le vert. Toute autre couleur perçue est une combinaison de celles-ci. Lumière bleue est la plus présente et intense en extérieur. Elle protège de la myopie car stimule la sécrétion de dopamine par la rétine. Si la lumière est trop faible ou avec trop peu de lumière bleue, la lumière rouge domine, la rétine sécrète moins de dopamine et l’œil s’allonge.

Peut-on ralentir l’évolution de la myopie?

  • Prévenir la myopie, ralentir ou stopper son évolution sont devenus des enjeux de santé public . En effet, outre le handicap induit surtout lorsqu’elle est forte, les complications oculaires de la myopie sont nombreuses : cataracte précoce, décollement de rétine, glaucome…
  • Les solutions et les idées reçues
    • Contrairement aux idées reçues il ne faut pas sous-corriger les enfants myopes.
    • L’orthokératologie. L’orthokératologie consiste à faire porter des lentilles rigides la nuit ayant but d’aplatir la cornée centrale pour induire une correction temporaire de la myopie, dont la durée espérée couvre la journée suivante. L’orthokératologie permettrait un ralentissement de la croissance du globe oculaire.
    • L’Atropine 0.01% serait efficace par la paralysie partielle de l’accommodation qu’elle entraîne, mais on manque recul et ce collyre n’existe qu’à Singapour et au Japon
    • Les activités en extérieur: Un programme a été instauré à Taïwan depuis 2010 : les enfants ont moins de devoirs après l’école et font plus de 2 heures par jour d’activités dehors. À la suite de ce programme, il a été noté une réduction myope de 10% par an.
  • Il est donc nécessaire que les enfants jouent à l’extérieur pour réduire les risques de développer une myopie.

Analyse de la myopie à Clinique de la Vision

Le bilan préopératoire est capital en chirurgie réfractive. Il permet au chirurgien de choisir l’intervention la plus adaptée à votre cas (chirurgie au laser: PKR, LASIK ou SMILE ou chirurgie du cristallin avec un implant) et de vérifier l’absence de contre-indication.

En effet même si la chirurgie réfractive permet de corriger tous défauts visuels (myopie, hypermétropie, astigmatisme ainsi que la presbytie) , la pertinence des indications préopératoires détermine la qualité du résultat. Cette consultation permet également de répondre aux questions du patient et d’éliminer les contre-indications.

Le bilan réalisé à la Clinique de la vision comprend:

  • La mesure de l’amétropie à corriger par l’analyse de la réfraction (défaut visuel)
  • La vérification de l’œil dit « dominant » (ou « directeur ») indispensable en cas de correction de la presbytie
  • Un bilan ophtalmologique complet avec la mesure de la tension intra-oculaire, l’examen du fond d’œil et surtout l’analyse de la transparence du cristallin
  • L’analyse de la morphologie de la cornée ( courbure, forme, épaisseur…) avec différents topographes élimine les contre indications à la chirurgie réfractive au laser et permet de choisir la technique la plus adaptée au patient
  • L’examen aberrométrique analyse la qualité optique de votre œil et permet de faire des traitements laser “sur mesure”
  • Le bilan est complété par un calcul de l’implant si une chirurgie du cristallin est envisagée
  • D’autres examens peuvent être réalisés en fonction des cas et de la technique chirurgicale envisagée. La Clinique de la Vision dispose d’un des plateaux techniques les plus complets d’ Europe et nous permet de réaliser tous les examens nécessaires.

C’est uniquement avec tous les résultats de ce bilan que votre chirurgien peut déterminer la technique chirurgicale la plus adaptée à votre cas.

Votre chirurgien vous expliquera ensuite les avantages, les possibles effets secondaires et les résultats que l’on peut attendre de la procédure qu’il vous recommande.

Correction chirurgicale de la myopie à la Clinique de la vision

La myopie peut- être corrigée par plusieurs techniques laser. Le but étant de remodeler la cornée afin d’en modifier sa courbure, notamment:

  • La PKR : la photoablation au laser excimer est alors réalisée en surface de la cornée après ablation de l’épithélium
  • Le LASIK : la photoablation au laser excimer est réalisée dans l’épaisseur du stroma sous un volet cornéen découpé au laser femtoseconde
  • Le SMILE : la correction de la myopie se fait par ablation, à travers une mini-incision, d’un lenticule réfractif découpé au laser femtoseconde
  • ICL : En cas de forte myopie, les chirurgiens peuvent positionner une lentille dans l’œil.

DERNIÈRES APPARAISSANCES MÉDIATIQUES

Vivez sans les inconvénients des lentilles ou des lunettes

Appelez-nous pour savoir si vous êtes éligible à la chirurgie réfractive (laser ou implants)

POUR EN SAVOIR PLUS >
ACCRÉDITATIONS ET ADHÉSIONS

Nous sommes heureux d’être associés aux organisations et Sociétés Savantes suivantes

TÉMOIGNAGES

« Le jour de l’intervention, je n’ai ressenti aucune gêne et aucune douleur. Après 2 h de repos j’ai pu reprendre mes activités tout à fait normalement. Deux jours après l’intervention il ne subsiste aucune gêne. Je tenais également à insister sur le fait que, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une intervention réservée aux personnes jeunes. J’ai 59 ans et c’est une totale réussite. »

L.B.

« Le Docteur Albou-Ganem m’a opéré de la presbytie il y a un an, et je suis très heureux du résultat, plus besoin de lunettes pour lire, même ma vue de loin est bonne. C’est un vrai soulagement pour moi, car j’ai hésité pendant un moment avant de sauter le pas, difficile de prendre une telle décision. »

C.T.

« Après une opération rapide et sans douleur j’ai quasiment immédiatement remarqué une nette amélioration de ma vue de près et de loin. Au fil des semaines cela n’a fait que se confirmer et je n’ai jamais reporté mes lunettes depuis! Je ressens une telle liberté dans ma vie de tous les jours ainsi qu’une impression d’avoir rajeuni que je recommande à toute personne de le faire sans hésitation si cela leur est possible! »

V.S.

« Docteur Catherine Albou-Ganem l’a immédiatement dissipée. Contact et confiance se sont installés immédiatement. Ses explications ont été claires, précises et je peux dire que le Jour J de l’opération, j’y suis allée les yeux fermés! Pour les ouvrir quelques heures plus tard avec la vue parfaite d’une femme de 30 ans! »

M.A.

« L’opération a été un franc succès. J’ai maintenant 10/10e, sachant qu’auparavant j’avais une assez forte myopie (-5 et et -4,5) et un léger astigmatisme. »

R.B.

« Vous m’avez opérée il y a maintenant plus de deux ans. A part pour conduire et regarder la télévision, et encore… je n’ai plus besoin de lunettes, moi qui n’ai jamais rien vu… Il m’a fallu plusieurs mois pour que ma vue s’adapte. Je tenais donc à vous remercier de cette opération qui a changé ma vie! Plus d’ulcères douloureux dus aux lentilles et la possibilité d’ouvrir les yeux sous l’eau et d’admirer les jolis poissons! »

F. LB.

A propos de l’auteur

Docteur Catherine Albou-Ganem
Chirurgien Ophtalmologiste

Je suis le Docteur Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste , fille d’un ophtalmologiste chef de Service à la Fondation Rothschild. J’ai une passion pour l’œil et la vision depuis ma plus tendre enfance. Ce fut d’ailleurs le sujet de mon premier exposé à l’école.

J’ai longtemps partagé mon activité chirurgicale entre l’hôpital au Centre National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts et le secteur privé mais je me consacre aujourd’hui à mon activité privée et aux publications orales et écrites que j’effectue. Je suis chirurgien, spécialisée en chirurgie réfractive et en chirurgie du cristallin.

Je suis fière d’avoir contribué au développement des nouvelles techniques de chirurgie réfractive par laser qui permettent de corriger les défauts de vision avec des résultats précis, efficaces et sûrs lorsque les indications sont bien respectées.

Demander un rappel téléphonique