Les implants phaques ICL

Chirurgie de la lentille pour ceux qui ne peuvent pas avoir de correction de la vue au laser.

Êtes vous éligible?
PRENDRE RV

Les implants phaques ICL – introduction

La chirurgie réfractive avec insertion d’un implant phaque s’adresse aux amétropes forts. Cette chirurgie est bien plus qu’une chirurgie de confort, surtout chez les patients intolérants aux lentilles de contact. Le service rendu est important car les améliorations de l’acuité visuelle corrigée obtenues en post-opératoire sont souvent notables.

Quelles sont les indications des implants phaques ICL ?

La correction des amétropies fortes par implants phaques est une chirurgie additive, réversible qui donne d’excellents résultats à conditions de respecter certaines indications et critères anatomiques.

Plusieurs designs sont disponibles selon leur positionnement en chambre antérieure, clipsés sur l’iris ou insérés en chambre postérieure. Mais c’est ce dernier (ICL) que l’on retient depuis plusieurs années par la qualité de la vision obtenue et par le faible taux d’aléas post-opératoires.

ÊTES-VOUS 40 OU PLUS?

NOTRE SPÉCIALITÉ: PERMETTRE AUX PATIENTS DE TOUS GES
DE LIRE À NOUVEAU SANS CORRECTION OPTIQUE

POUR EN SAVOIR PLUS >

Comment savoir si les implants phaques ICL sont indiqués dans votre cas ?

L’indication dépend du degré de votre défaut de vision ainsi que de nombreux paramètres qui sont analysés au cours du bilan pré-opératoire afin de vérifier que l’implant peut être inséré sans risque. Parmi tous les examens pratiqués 2 sont essentiels: la distance entre la cornée et le cristallin ainsi que le comptage cellulaire endothélial qui sera à surveiller de manière impérative tous les 6 à 12 mois . Le bilan permet également de mesurer recueillir les données nécessaires au calcul la puissance de l’implant à insérer dans chaque œil.

L’ implant de chambre postérieure ICL – plus en détail

L’ ICL est un implant souple pouvant être inséré par une petite incision. Il corrige les fortes amétropies: myopies, hypermétropies, seules ou associées à un astigmatisme.

Les ICL sont posés depuis le début des années 90 avec d’excellents résultats optiques. Les acuités visuelles obtenues sans correction sont souvent meilleures que les acuités visuelles corrigées préopératoires.

Les contre-indications

Elles sont essentiellement anatomiques:

  • La densité endothéliale varie selon l’âge mais une densité cellulaire endothéliale inférieure à 2000 cellules est une contre-indication à l’implant phaque.
  • La profondeur de la chambre antérieure doit être supérieure 2.8 mm pour les myopes et 3 mm pour les hypermétropes.

Les contre-indications sportives:

  • Les sports à risque traumatique doivent être évités chez les patients implantés mais la myopie forte au-delà de 6 D est une contre-indication pour tous les sports de combat du fait du risque rétinien.
  • La plongée sous-marine impose des précautions mais il est difficile d’établir une profondeur maximale à ne pas dépasser.
  • Par ailleurs il est également important de ne pas appuyer ou se frotter les yeux.

Les contre-indications selon l’âge:

  • L’implant ne peut être posé avant que l’amétropie ne soit stabilisée sauf dans le cas très particulier d’amblyopie chez l’enfant.
  • Il est préférable d’éviter de poser les implants phaques après 50 ans sauf exception.

Les indications

Les implants phaques s’adressent aux forts amétropes. L’éventail des amétropies pouvant être corrigées est large : myopies, hypermétropies, mais également astigmatismes. La correction de la presbytie est à l’étude.

L’intervention

La chirurgie se fait sous anesthésie locale par collyres. L’intervention dure une petite demi-heure. Elle consiste à injecter dans l’œil la lentille enroulée à travers une petite incision . L’implant qui se déploie ensuite, doit être positionné entre l’iris et le cristallin.
La présence à clinique est d’environ 1 heure. Les 2 yeux sont opérés à quelques jours d’intervalle mais la chirurgie bilatérale d’emblée commence à être proposée dans certains cas particuliers.

Les suites opératoires

  • Les suites opératoires immédiates sont simples avec un traitement uniquement par collyres. Elles sont indolores. La récupération fonctionnelle est rapide. La reprise du travail se fait le lendemain de l’intervention. Il n’est pas possible d’avoir un arrêt de travail pour cette chirurgie considérée comme de confort.
  • A plus long terme la densité endothéliale doit être impérativement contrôlée tous les 6 mois. En cas de perte endothéliale marquée la lentille doit être retirée.
  • A très long terme, en cas de chirurgie de la cataracte, la lentille est retirée facilement et la chirurgie de la cataracte se fait dans le même temps opératoire de manière tout à fait classique.

Résultats

  • Les implants phaques donnent de très bons résultats réfractifs avec souvent des gains de la meilleure acuité visuelle corrigée
  • La prédictibilité est excellente plus de 95% des patients sont à plus ou moins 1 D de l’emmétropie d’où un taux de satisfaction excellent
  • La stabilité anatomique et réfractive est remarquable
  • La sécurité est supérieure à 1 : tous les patients conservent leur acuité visuelle ou gagnent 1 ligne à 2 ans
  • L’efficacité (Rapport Acuité visuelle corrigée pré-opératoire / acuité visuelle sans correction post-opératoire) est très proche de 100%

Avantages

Les avantages sont nombreux: précision, stabilité réfractive, qualité de vision , sécurité, efficacité.

  • Précision et prédictibilité du résultat réfractif
  • Calcul de la puissance facile et précis avec une large gamme de correction
  • Conservation et même gain de l’acuité visuelle avec une excellente qualité de vision
  • Réversibilité à condition d’une surveillance très régulière pour retirer les implants avant les éventuelles complications en particulier endothéliales

TÉMOIGNAGES

« Le jour de l’intervention, je n’ai ressenti aucune gêne et aucune douleur. Après 2 h de repos j’ai pu reprendre mes activités tout à fait normalement. Deux jours après l’intervention il ne subsiste aucune gêne. Je tenais également à insister sur le fait que, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une intervention réservée aux personnes jeunes. J’ai 59 ans et c’est une totale réussite. »

L.B.

« Le Docteur Albou-Ganem m’a opéré de la presbytie il y a un an, et je suis très heureux du résultat, plus besoin de lunettes pour lire, même ma vue de loin est bonne. C’est un vrai soulagement pour moi, car j’ai hésité pendant un moment avant de sauter le pas, difficile de prendre une telle décision. »

C.T.

« Après une opération rapide et sans douleur j’ai quasiment immédiatement remarqué une nette amélioration de ma vue de près et de loin. Au fil des semaines cela n’a fait que se confirmer et je n’ai jamais reporté mes lunettes depuis! Je ressens une telle liberté dans ma vie de tous les jours ainsi qu’une impression d’avoir rajeuni que je recommande à toute personne de le faire sans hésitation si cela leur est possible! »

V.S.

« Docteur Catherine Albou-Ganem l’a immédiatement dissipée. Contact et confiance se sont installés immédiatement. Ses explications ont été claires, précises et je peux dire que le Jour J de l’opération, j’y suis allée les yeux fermés! Pour les ouvrir quelques heures plus tard avec la vue parfaite d’une femme de 30 ans! »

M.A.

« L’opération a été un franc succès. J’ai maintenant 10/10e, sachant qu’auparavant j’avais une assez forte myopie (-5 et et -4,5) et un léger astigmatisme. »

R.B.

« Vous m’avez opérée il y a maintenant plus de deux ans. A part pour conduire et regarder la télévision, et encore… je n’ai plus besoin de lunettes, moi qui n’ai jamais rien vu… Il m’a fallu plusieurs mois pour que ma vue s’adapte. Je tenais donc à vous remercier de cette opération qui a changé ma vie! Plus d’ulcères douloureux dus aux lentilles et la possibilité d’ouvrir les yeux sous l’eau et d’admirer les jolis poissons! »

F. LB.
ACCRÉDITATIONS ET ADHÉSIONS

Nous sommes heureux d’être associés aux organisations suivantes

A propos de l’auteur

Docteur Catherine Albou-Ganem
Chirurgien Ophtalmologiste

Je suis le Docteur Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste , fille d’un ophtalmologiste chef de Service à la Fondation Rothschild. J’ai une passion pour l’œil et la vision depuis ma plus tendre enfance. Ce fut d’ailleurs le sujet de mon premier exposé à l’école.

J’ai longtemps partagé mon activité de chirurgie réfractive entre l’hôpital au Centre National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts et le secteur privé mais je me consacre aujourd’hui à mon activité privée et aux publications orales et écrites que j’effectue.

Je suis fière d’avoir contribué au développement des nouvelles techniques de chirurgie réfractive par laser qui permettent de corriger les défauts de vision avec des résultats précis, efficaces et sûrs lorsque les indications sont bien respectées.

Demander un rappel téléphonique