Les patients presbytes s’en rendent compte lorsque la vision de près devient moins facile, ils recherchent la lumière, ils sont obligés de foncer les yeux, ils éloignent les textes à lire ou font des efforts pour mettre au point.

« Tout cela les amènent à consulter. L’ophtalmologiste au cours du bilan confirme alors ou pas la presbytie et fera la prescription pour une correction adaptée. »

ÊTES-VOUS 40 OU PLUS?

NOTRE SPÉCIALITÉ: PERMETTRE AUX PATIENTS DE TOUS ÂGES DE LIRE À NOUVEAU SANS CORRECTION OPTIQUE

POUR EN SAVOIR PLUS >