Le risque de la chirurgie réfractive au laser aujourd’hui est quasiment nul. Le seul aléa est de ne pas avoir exactement le degré de correction que l’on a visé. C’est-à-dire qu’il est possible après l’intervention chirurgicale d’avoir besoin d’une toute petite paire de lunettes que vous mettrez en verres correcteurs de repos essentiellement pour conduire la nuit, ou bien si vous lisez de manière prolongée.

Aujourd’hui la chirurgie réfractive au laser est sûre, prédictible, stable. Ça fait maintenant 30 ans qu’on la réalise et les complications sont vraiment exceptionnelles.

Etes-vous éligibles à la chirurgie réfractive au laser?

Faites les examens pour voir si vous pouvez vous débarrasser de vos lentilles ou de vos verres correcteurs

POUR EN SAVOIR PLUS >

A propos de l’auteur

Docteur Catherine Albou-Ganem
Chirurgien Ophtalmologiste

Je suis le Docteur Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste , fille d’un ophtalmologiste chef de Service à la Fondation Rothschild. J’ai une passion pour l’œil et la vision depuis ma plus tendre enfance. Ce fut d’ailleurs le sujet de mon premier exposé à l’école.

J’ai longtemps partagé mon activité chirurgicale entre l’hôpital au Centre National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts et le secteur privé mais je me consacre aujourd’hui à mon activité privée et aux publications orales et écrites que j’effectue. Je suis chirurgien, spécialisée en chirurgie réfractive et en chirurgie du cristallin.

Je suis fière d’avoir contribué au développement des nouvelles techniques de chirurgie réfractive par laser qui permettent de corriger les défauts de vision avec des résultats précis, efficaces et sûrs lorsque les indications sont bien respectées.