Pour cette première année, l’objectif est d’aider les femmes à être plus présentes sur les podiums de l’ophtalmologie. Beaucoup d’hommes répondent alors : « Mais il y a plein de femmes en ophtalmo ».

C’est vrai. On est 52% de femmes en ophtalmologie toutes générations confondues (SNOF 2022). Mais sur les podiums > les femmes sont entre 5 et 15%.
Les femmes ne sont pas sur scène, elles sont dans le public. Les femmes ne prennent pas la parole, elles écoutent. Les femmes n’occupent pas les postes à responsabilité, on les arrête avant. Il y a 21% de femmes seulement parmi les praticiens hospitaliers et les chefs de service.

Et cette absence est invisible.

J’organise des congrès depuis le début de ma carrière. Je partage mes recherches et mes connaissances en intervenant, en écrivant. Participer en tant qu’orateur, échanger avec des experts, c’est une immense richesse. On apprend beaucoup. Et c’est le message que je veux faire passer. Je veux partager mon enthousiasme.

C’est pourquoi nous avons créé, avec Marie WEISSROCK-RIEHL, Barbara Ameline, et 16 autres femmes ophtalmologistes de renom la Société Ophtalmologique Féminine Française (SOFEM). Pour permettre à d’autres femmes d’avoir cette expérience. Pour réduire ce déséquilibre dans la sphère publique, pour soutenir les femmes, les aider à s’organiser, et à publier au-delà de leur cursus . Une plus grande présence des femmes offre des perspectives incroyables à notre secteur.

C’est vrai : il faut investir de l’énergie et du temps. Mais l’effort en vaut la peine.

ÊTES-VOUS 40 OU PLUS?

NOTRE SPÉCIALITÉ: PERMETTRE AUX PATIENTS DE TOUS ÂGES DE LIRE À NOUVEAU SANS CORRECTION OPTIQUE

POUR EN SAVOIR PLUS >