Si le patient n’a pas une récupération fonctionnelle telle qu’on l’avait visée ou s’il n’est pas tout à fait satisfait de résultats qu’il a avec son intervention chirurgicale, si les conditions anatomiques le permettent, et en discussion avec, bien évidemment, son chirurgien, on pourra toujours rajouter quelques impacts de laser pour affiner encore le résultat, améliorer le résultat que l’on a obtenu au cours de la première intervention. Après une intervention et cela quelle qu’elle soit, on peut toujours rajouter quelques impacts de laser. Ce complément chirurgical au laser est fait toujours après le troisième mois. Après le troisième mois, on a une cicatrisation complète, et à ce moment-là on peut décider si on peut rajouter quelques impacts de laser. De la même manière, 10, 15 ans après, on pourra toujours réopérer. Si le défaut de vision évolue ou si la myopie évolue ou si une presbytie apparaît, 10, 15 ans après, on pourra réopérer et corriger le défaut de vision qui est apparu.

ÊTES-VOUS 40 OU PLUS?

NOTRE SPÉCIALITÉ: PERMETTRE AUX PATIENTS DE TOUS ÂGES DE LIRE À NOUVEAU SANS CORRECTION OPTIQUE

POUR EN SAVOIR PLUS >